jeudi, octobre 21, 2021

Test Terrain du Nikkor Z 70-200 F/2.8 VR S

Dans ce nouveau test terrain longue durée, je vous propose de nous attaquer à un objectif qui fait rêver de nombreux Nikonistes : Le Nikkor Z 70-200mm F/2.8 VR S
Pour que les choses soient claires, l’exemplaire du test est le mien. Pour autant, loin d’être aveuglé par les 2800€ que j’ai dû dépenser pour l’acquérir, je vais tenter d’être objectif pour partager avec vous mon avis. Je vais vous dire ce que j’aime, ce que j’adore et ce que j’aime nettement moins.

Alors ce Nikkor Z 70-200mm F/2.8 VR S ? Est-il comme je l’ai titré : tout simplement excellent ?

Caractéristiques techniques

Zybride - l'actualité Nikon Z6 Nikon Z6II

  • Objectif 70-200mm Full Frame
  • Ouverture de F/2.8 à F/22
  • Autofocus
  • 21 lentilles en 18 groupes (dont 6 lentilles en verre ED, 2 lentilles asphériques, 1 lentille en fluorite, 1 lentille SR et des lentilles Nanochristal et Arneo et 1 lentille avant traitée au fluor)
  • Poids : 1440Gr avec le collier de trépied
  • Diaphragme 9 lamelles
  • Diamètre 77mm
  • Réduction de vibration
  • 2600€ environ

Le téléobjectif 70-200mm pour qui ? pour quoi ?

Au même titre qu’un 24-70mm ou qu’un 50mm, le 70-200mm F/2.8 fait parti des objectifs incontournables.
Plébiscité par les pros mais aussi par les amateurs de belle photographie, c’est une optique versatile et très utile lorsqu’il s’agit d’aller chercher des sujets modérément éloignés. Son amplitude focale rend cette optique à l’aise dès qu’il s’agit de faire de la photo de reportage, de sport, de portrait, de mariage et même de paysage (si si !)
Concernant sa grande ouverture, elle lui permet d’être à l’aise lorsque la lumière décroit.
C’est un objectif facile à utiliser qui offre un bokeh flatteur et une compression des plans caractéristique aux longues focales.

Nikkor Z 70-200mm F/2.8 VR S : Le test

Qualité de fabrication

La première chose qui saute aux yeux lorsqu’on prend ce 70-200mm en main, c’est sa construction irréprochable. C’est vrai pour les matériaux employés, mais aussi pour la finition et les ajustements des bagues et des boutons.
Il coûte cher mais il offre une construction superbe !! Il fait parti de la gamme professionnelle de Nikon et ça se voit.
Il y a longtemps que je n’avais pas ressenti cette impression lors de l’unboxing d’un objectif.

Prise en main

Le moins qu’on puisse, c’est qu’on a entre les mains un caillou imposant.
A titre comparatif, il fait globalement les mêmes dimensions que les anciens modèles en monture F.
Moi qui suis plus habitué aux focales fixes comme le Z 24 ou le Z 50mm F/1.8, j’ai mis un peu de temps à m’y faire. Son gros gabarit risque d’en gêner plus d’un, même si il n’y a rien de surprenant pour ce type d’objectif.

Malgré tout, même s’il est imposant, je préfère nettement ce format à celui du dernier Canon RF 70-200. D’ailleurs je suis plutôt sceptique sur la longévité d’un zoom qui se déploie.
Quand je parle de longévité, je pense évidemment à un usage intensif pendant de nombreuses années.

Si niveau compacité avec ce Nikkor Z 70-200mm F/2.8 VR S on repassera, je préfère tout de même un objectif à encombrement constant qui ne risque pas à l’usage de prendre du jeu ou de la poussière. Tant pis si il prend de la place dans le sac.

Ergonomie

Je dois l’avouer, je suis un peu déçu par les choix de Nikon.

En théorie avec 3 bagues, 2 boutons programmables, 2 commutateurs et un écran OLED, tout est là pour travailler. En pratique, ça n’est pas aussi évident.

Pour commencer, les bagues de MAP et de zoom sont inversées. Même s’il s’agit de mes goûts personnels, je ne trouve pas cela super pratique à l’usage.

Concernant la bague personnalisable, c’est plus problématique. Elle est utile, mais à mon goût, elle n’est pas idéalement placée car elle est trop proche de la monture. C’était tellement plus simple de la placer au bout de l’objectif.

On notera la présence des classiques commutateurs AF/MF et Full/infini-5m, mais Quid de celui de la stabilisation ? Il faut passer par le menu « i » pour l’activer ou la désactiver. Franchement ça n’est pas ergonomique et intuitif.

Un écran OLED est présent sur le dessus de l’objectif. Il est paramétrable et on peut choisir d’afficher la distance, l’ouverture ou la valeur de zoom. C’est très joli mais je ne m’en suis pas servi une seule fois. C’est probablement plus utile sur un Nikkor Z 14-24 F/2.8 S.

Nikon a ajouté 2 boutons programmables : L-Fn & L-Fn2. Ils sont facilement accessibles et on peut assigner au choix 22 fonctions différentes, pas mal quand même.

Le pare-soleil est pourvu d’un système de blocage bienvenue.

Enfin, pour clore le chapitre ergonomie, Le Nikkor Z 70-200mm F/2.8 VR S est équipé d’un collier de pied escamotable.

Autofocus

Qui dit 70-200mm F/2.8, dit photo de portrait, photo de reportage mais aussi photo de sport. On s’attend donc à ce qu’il soit rapide et efficace.
Disons le tout de suite, l’autofocus est excellent. Je l’ai mis à l’épreuve sur les terrains de motocross et de karting et j’ai été impressionné par sa vivacité et sa précision.
Il est si bon que je me suis laissé aller à shooter en Zone Auto ou avec la fonction de suivi. Les résultats sont époustouflants. C’est vraiment très agréable d’être en totale confiance et de pouvoir se reposer sur le matériel pour ne se concentrer que sur l’acte photographique.
D’ailleurs, j’ai trouvé que le combo Nikon Z6 II/Nikkor Z 70-200 F/2.8 faisait des merveilles.
Dernier point, le silence. Rien a signaler, les vidéastes apprécieront.

Stabilisation

Comme l’indique le sigle VR (vibration reduction), on est en présence d’un objectif stabilisé optiquement. Le système VR couplé à la stabilisation du capteur d’un Nikon Z6, Z6II, Z7, Z7II fait des merveilles.
Les propriétaires de Nikon Z50 apprécieront eux aussi d’avoir la stabilisation embarquée. Shooter à 200mm sur un capteur APSC, donc équivalent 300mm avec le crop factor de x1.5, rendrait les choses périlleuses.

Nikon nous promet un gain théorique de 5,5 stops. Je me suis prêté à un petit jeu et en pratique avec un Nikon Z6II, j’ai plutôt obtenu des résultats autour de 4 ou 4.5 stops :
Au 1/20s à main levée, je suis arrivé à un ratio de 60% de réussite @200mm et 90% @70mm.
Au 1/10s toujours à main levée, j’obtiens 20% de photos exploitables @200mm et même 40 à 50% @70mm. A cette vitesse très basse, les photos ne sont pas ultra sharp mais c’est tout à fait honorable et acceptable.

Qualité d’image

Au fil des ans, Nikon nous a habitué à proposer dans cette gamme, des objectifs de belle facture.
C’était déjà vrai avec les Nikkor AF-D 80-200mm et c’est une tendance qui s’est confirmée avec toute la série des 70-200 VR.
Avec ce nouveau modèle, Nikon perpétue cette tradition et signe un objectif capable de délivrer une qualité d’image incroyable.
Le piqué est bon et homogène dès la pleine ouverture à toutes les focales. En parcourant les tests sur internet, certains mentionnent un piqué en léger retrait à 200mm. Très franchement je n’ai pas noté cela sur le terrain. C’est surement le cas sur une mire mais ça ne se ressent pas en conditions réelles.

Les aberrations chromatiques sont quasi inexistantes, le flare est absent et le vignettage présent sur les plus grandes ouvertures sans être excessif.

Quelques images avec ce Nikkor Z 70-200mm F/2.8 VR S

Conclusion

Il est temps de conclure ce test terrain.
Alors ce Nikkor Z 70-200mm F/2.8 VR S ? Tout simplement excellent ?

Ma conclusion est sans appel : OUI ! il est excellent.

Les points forts

  • La construction : Elle est impeccable.
  • Les performances optiques : Elles sont au delà de mes attentes.
  • L’Auto Focus : Il est rapide et précis.
  • Evolutif : Il est possible de lui adjoindre les nouveaux téléconvertisseurs TC1.4x ou TC2.0x
  • La facilité sur le terrain : Avec cet objectif, on a l’impression qu’il est impossible de louper une image.

Les points faibles

  • L’ergonomie : Certains diront à tord ou à raison que je pinaille sur l’ordre des bagues de focus et de zoom. En revanche que la troisième bague personnalisable soit mal placée et qu’il n’y ai pas de bouton pour activer/désactiver la stabilisation, c’est dommage.
  • Le prix : Proposé entre 2600 et 2800€, il n’est pas à la portée de toutes les bourses.
  • Le poids : 1440gr sur la balance, on perd l’interêt du système hybride made in Nikon, sensé être léger.

Pour résumer, Nikon nous propose un objectif extrêmement réussi. Il n’est pas parfait mais après 6 mois d’utilisation pour des missions diverses et variées comme la photo de sport mécanique, la photo de mariage ou encore de portrait, je ne peux que le conseiller.

Et vous ce Nikkor Z 70-200mm F/2.8 VR S, vous en pensez quoi ?

 

Suivez les liens pour retrouver toutes les Actualités, les Tests, les Trucs et Astuces, les Dossiers et les news Sur le WEB ou revenir à l’accueil.

 

 

 

 

Vous aimerez aussi...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Zybride - l'actu des nikon Z

Abonnez-vous pour être informé des derniers articles