jeudi, juin 17, 2021

Test Nikkor Z 50mm F/1.8 S – Bilan après 1 an d’utilisation

Dans cet article je vous propose mon bilan après 1 an d’utilisation intensive du Nikkor Z 50mm F/1.8 S.
Habituellement il est très compliqué de proposer un test matériel sur une si longue période, à moins d’en être le propriétaire, ça tombe bien c’est le cas.
Fin 2019, j’investissais dans ma première optique Z. En tant que grand fan de la focale 50mm, mon choix s’est naturellement porté sur le nouveau modèle en monture Z.
Depuis mon achat, je l’ai utilisé quotidiennement, donc autant vous dire que les dizaines de milliers de photos que j’ai réalisées avec, m’ont permis de le poncer dans tous les sens.

Caractéristiques techniques

Zybride - l'actualité Nikon Z6 Nikon Z6II

  • Objectif 50mm Full Frame
  • Ouverture de F/1.8 à F/16
  • Autofocus
  • 12 lentilles en 9 groupes (dont 2 lentilles en verre ED, 2 lentilles asphériques et des lentilles avec traitement nanocristal)
  • Poids : 415 Gr
  • Diaphragme 9 lamelles
  • Diamètre 62mm
  • Prix environ 600€

Fabrication, prise en main et ergonomie

Le Nikkor Z 50mm F/1.8 S reprend les codes esthétiques de la gamme S-Line. C’est sobre, discret et efficace. Certains diront que c’est cheap et en dessous de ce à quoi nous avait habitué Nikon mais personnellement ça me convient et puis toute façon je n’y accorde pas beaucoup d’importance. C’est un outil de travail pas un objet qu’on expose dans une vitrine.
J’apprécie même cette sobriété qui est un gros avantage dans certaines situations, notamment en voyage.

Niveau qualité de construction c’est bon sans être fou, en revanche la tropicalisation fait bien le job et j’ai pu travailler à de très nombreuses reprises sous la pluie sans crainte.
Concernant la durabilité des matériaux je trouve l’ensemble très résistant. Contrairement aux modèles précédents qui vieillissaient mal au niveau des bagues, le Z 50mm n’a pas bougé d’un pouce. Un petit coup de chiffon et il paraît comme neuf.
Attention, petit bémol concernant mon exemplaire. Le diaphragme est de plus en plus bruyant. Lorsque je shoote avec l’obturateur électronique je l’entends claquer, surtout au delà de F/4.0. Pour l’instant ça n’a pas d’incidence sur son fonctionnement et je ne sais pas si je dois m’inquiéter mais un petit passage par le SAV lui ferait surement le plus grand bien.

L’ergonomie est top. J’adore la possibilité d’attribuer une fonction à la bague de mise au point, c’est vraiment génial. Nikon aurait ajouté un petit bouton personnalisable supplémentaire, ça aurait été encore mieux mais ils gardent ça pour les objectifs très haut de gamme malheureusement.

Côté encombrement, on ne peut pas dire qu’il soit petit mais il est plutôt léger et s’accorde parfaitement avec un Nikon Z. Je n’ai pas senti de fatigue même sur des très gros reportages de mariages.

Qualité d’image

Avant d’acheter ce Nikkor Z 50 F/1.8 S, j’étais l’heureux propriétaire du Sigma 50 ART. Autant dire que prendre la relève de ce formidable objectif avec succès n’était pas aisé.
Sincèrement j’ai été bluffé et il m’a immédiatement fait oublier mon Sigma.
Niveau piqué, il fait au minimum jeu égal. La netteté dès la pleine ouverture est dingue, au centre comme dans les angles.
Les aberrations chromatiques sont bien maîtrisées et le vignettage comme je l’aime (juste suffisant pour fermer l’image)
Je ne vais pas vous proposer de tests de mires pour illustrer mes propos mais je peux vous assurer que son utilisation à F/1.8 peut être envisagée sans craintes. On est à des années lumières d’un Nikkor AF-S 50 1.4 ou d’un Nikkor AF-S 50 F/1.8.

Si je devais avoir un regret, ce serait l’ouverture F/1.8. J’aurai tant aimé qu’il ouvre à F/1.4. C’est d’ailleurs ce qui m’a fait hésité lors de son achat. Avec du recul je me dis que c’est un peu too much de bloquer sur ce genre de détail mais j’ai tellement été habitué à shooter avec des optiques F/1.4 que j’avais l’impression de faire un retour en arrière.
Au final, j’ai vite dépassé cette frustration tant ses performances sont bonnes.

Performances autofocus

Rien à signaler.
Quel que soit le mode autofocus, il est rapide, silencieux et fiable. J’ai cherché des points négatifs en vain.
Pour une utilisation qui est la mienne, c’est à dire reportage, mariage, photo sociale ou voyage il est redoutable d’efficacité.

Nikkor Z 50mm F/1.8 S : Un objectif parfait ?

Au même titre qu’un zoom 24-70 F/2.8, le 50 à ouverture 1.8 fait parti des incontournables pour les constructeurs et pour les photographes. C’est une focale que beaucoup de d’amateurs et de professionnels possèdent car elle est facile d’utilisation, polyvalente, à l’aise en basse lumière, généralement compacte et abordable financièrement parlant.
La sortie d’un nouveau modèle est toujours stratégique et il est très important qu’il soit au moins bon.
En me relisant et en reprenant point par point cet article et les arguments que j’ai avancé, je me dis que finalement le Nikkor Z 50mm F/1.8 S coche toutes les cases et fait ce qu’on lui demande et même bien plus. Je suis clairement satisfait de mon achat.

Pour autant, est-il parfait ?
La réponse est : Il est « presque parfait ». Presque car malheureusement si la perfection existait ça se saurait et il y a bien quelques points négatifs. Ils ne sont pas nombreux mais je serai malhonnête de les passer sous silence.

  • Le plus gros point négatif de mon point de vue est son tarif élevé. 600€ pour un 50 F/1.8, je trouve que c’est cher surtout si on le compare à son pote AFS qu’on trouve pour 200€. Si vous avez envie de compléter votre sac photo avec un 50mm que vous utiliserez tous les 6 mois, clairement son prix est dissuasif. C’est dommage car il mérite vraiment d’intégrer votre parc optique.
  • Autre point qui n’est pas un défaut à proprement parlé mais plutôt un regret :
    Ce Nikkor Z 50 F/1.8 S manque de caractère. Il n’est pas le seul, c’est un défaut qui est commun à la majorité des objectifs modernes. Alors oui ça pique fort, c’est homogène, les défauts optiques sont très très bien maîtrisés, c’est presque chirurgical mais il manque le petit truc que certains objectifs ont et qu’on retrouve par exemple avec le Nikkor AF-S 58mm F/1.4… quel caillou magique. Le 58mm 1.4 est cher, mou et il est plein de défauts aux yeux de certains mais quel rendu inimitable.
  • Dernier point, la fiabilité. Après des milliers de déclenchements que j’ai estimé au doigt mouillé se situer entre 60 et 70 000, pour l’instant aucun soucis. Toutefois le bruit que fait le diaphragme me pose question. Je ne pense pas qu’il me fera une mauvaise blague en tombant en panne mais c’est pas très agréable.

Pour le reste, oui il est presque parfait.

  • Malgré son manque de caractère ou de folie, j’aime ses qualités optiques qui pour moi sont proches de la perfection (en tout cas sur un 24Mpx).
  • J’aime sa facilité d’utilisation qui permet de l’exploiter pleinement à F/1.8, je suis pas sûr qu’on puisse en dire autant de son grand frère 1.2.
  • J’adore ne pas avoir d’ampoules ou de crampes après 15 heures reportage. Quel bonheur de se sentir léger, on profite vraiment de l’intérêt de travailler sur un système hybride.
  • J’aime sa polyvalence même si ça ne lui est pas propre car c’est valable pour tous les 50mm. Cette focale est à l’aise pour le reportage, le portrait, la photo en basse lumière, la photo urbaine ou encore la photo de voyage.
  • J’aime aussi sa chromie. Je n’en ai pas parlé mais vissé sur un Nikon Z6 ou Z6 II ce Nikkor Z 50mm F/1.8 S délivre des fichiers absolument fabuleux. Nikon démontre une nouvelle fois sa maîtrise du color science.

Pour conclure cet article, je peux affirmer que plus d’1 an après avoir investi dans cet objectif je suis toujours emballé par mon achat. Si c’était à refaire je n’hésiterai pas une seule seconde.
Vous pouvez y aller les yeux fermés, il vous donnera beaucoup de plaisir. C’est un super objectif.

Et vous ? vous en pensez quoi de ce Nikkor Z 50mm F/1.8 S ?

 

 

Suivez les liens pour retrouver toutes les Actualités, les Tests, les Trucs et Astuces, les Dossiers et les news Sur le WEB ou revenir à l’accueil.

 

 

Vous aimerez aussi...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Zybride - l'actu des nikon Z

Abonnez-vous pour être informé des derniers articles