lundi, août 15, 2022

Affrontement objectif portrait – 50mm F/1.2 vs 85mm F/1.8 vs 70-200mm F/2.8

Sous ce titre quelque peu aguicheur se cache en réalité un comparatif. J’ai choisi de mettre face à face trois objectifs à portrait.

Je ne sais pas vous, mais au début de ma pratique photo, je me suis souvent posé la question de quel serait le meilleur objectif pour faire du portrait.
Au fil des années et à force d’expérimentations j’ai trouvé ma réponse mais je me dis que ça pourrait être sympa de vous proposer un petit comparatif.
Il vous permettra d’y voir plus clair sur le rendu des focales les plus communément utilisées et vous évitera peut-être de vous tromper.

Les Objectifs du comparatif

La première question que je me suis posée pour le test était : Quels objectifs vais-je mettre en opposition car il existe de nombreuses focales plus ou moins adaptées à cet exercice.

On admet communément que les objectifs grand angle ne sont pas appropriés. C’est globalement vrai même si personnellement j’en utilise souvent lorsque je cherche à créer des scènes graphiques ou décalées. Dans tous les cas, on est pas exactement sur du portrait comme on l’entend.

Zybride - l'actualité Nikon Z6 Nikon Z6II
Nikkor AFS 16-35 F/4 @16mm

Ensuite est venue la question de ce qui est disponible en monture Z : Sont absents du catalogue les focales 105mm et 135mm. Il s’agit pourtant de deux focales très intéressantes.
Reste donc les classiques 50mm, 85mm et 70-200mm. Ça tombe bien j’ai les 3 dans mon sac photo.
J’ai donc retenu le Nikkor Z 50mm F/1.2 S, le Viltrox 85mm F/1.8 et le Nikkor Z 70-200mm F/2.8 VR S que j’ai utilisé à 200mm.

Le protocole du comparatif

Toutes les images ont été réalisées à pleine ouverture et dans tous les cas j’ai essayé de reproduire la même composition. Cela sous entend bien sûr que la distance de prise de vue à grandement variée selon l’objectif utilisé.
A noter que la lumière elle aussi a variée pendant le comparatif avec une alternance de passages nuageux et ensoleillées.

Les différents cadrages

J’ai reproduit quelques uns des cadrages les plus communs.

Le portrait de plein pied

Le plan américain

Par simplicité je l’ai nommé plan américain mais les plus pointilleux auront noté que je suis un peu plus serré.

Le portrait contextuel

Le plan poitrine

 

Les différents rendus

Comme vous pouvez le constater et comme on pouvait s’en douter, selon les focales, les rendus sont très différents. Ça saute aux yeux.
On note une différence entre le 50mm et le 85mm mais ce n’est rien à côté du 200mm, on a presque l’impression par moment que la photo n’a pas été prise au même endroit.

On pense souvent (à tord) que le meilleur objectif à portrait est celui qui proposera la profondeur de champ la plus courte pour isoler au mieux le sujet.
Si on on part de ce principe, à ce petit jeu le Nikkor Z 50mm F/1.2 S est celui qui vous offrira de manière claire et nette la profondeur la plus courte (pour une composition équivalente bien-sûr).
Pourtant il faut bien se rendre à l’évidence que ça n’est clairement pas lui qui donne le plus cette impression visuellement.
Pourquoi donc ?

Il y a plusieurs explications à cela.

L’angle de champ

Première explication, l’angle de champ restitué par les différents objectifs participe beaucoup à cela. Il est lié à la valeur de la distance focale utilisée et à la taille de la surface sensible. Plus l’objectif est grand angle et plus celui-ci sera grand.
Celui du 50mm est le plus large du comparatif. Résultat, à 50mm et à composition équivalente, beaucoup plus d’éléments extérieurs vont entrer dans l’image et potentiellement polluer la prise de vue.
L’angle de champ du 85mm et à fortiori du 200mm sont plus fermés. Cela a pour conséquence de fermer bien plus les images et de limiter tout les éléments périphériques.

La compression des plans

Le deuxième phénomène est ce qu’on nomme la compression des plans.
Pour faire simple, plus la focale est longue et plus les différents plans sont écrasés.
En gros à 200mm, l’arrière plan paraitra beaucoup plus proche qu’à 50mm. Cet effet joue un rôle très important sur le rendu esthétique de l’image.

Le bokeh

C’est le troisième élément.
Ce terme très utilisé en photo désigne le rendu de l’arrière plan. Son rendu est conditionné par les caractéristiques techniques de l’objectif et par la profondeur de champ. Plus celle ci est courte et plus le bokeh sera en théorie flou et doux.
Pour rappel la profondeur de champ dépend de 4 critères : L’ouverture du diaphragme, la longueur focale, la distance entre le sujet et l’appareil photo et enfin la taille du capteur.

Au final, le rendu d’un objectif est lié à la somme ou à la combinaison de tous ces critères.

Quel objectif choisir pour le portrait ?

Si vous pensiez que j’allais vous servir la réponse sur un plateau, alors vous vous trompiez.
Même si il y a des critères objectifs, c’est impossible de trancher car c’est avant tout une affaire de goûts et je pense que vous avez suffisamment d’exemples pour vous faire votre propre opinion.

A titre personnel celui que je préfère est le 85mm. Il propose un bon équilibre entre les 3 critères que j’ai désigné Angle/Compression/Bokeh. J’aime énormément son rendu.

Pourtant par simplicité et fainéantise, j’utilise plus souvent mon 50mm. Il est plus polyvalent et me permet de varier plus facilement mes compositions. En plus Le bokeh du 50mm est à la fois doux et progressif tout en étant suffisamment marqué.

Le rendu du 70-200mm est vraiment too much à mon goût. Je l’utilise pour des portraits bien précis et de manière ponctuelle… par exemple lorsque je souhaite jouer avec un premier plan flou. L’autre point important qui me gène dans son utilisation, c’est la distance de travail qu’il impose. Shooter un portrait de plein pied en étant à 15 mètres, très peu pour moi. J’aime être au contact pour interagir avec mon sujet.

Pour résumer, je shoote la majorité de mes portraits au 50mm. J’utilise parfois le 85mm lorsque je ne souhaite pas trop contextualiser mon image. Je réserve le 70-200 pour de très rares occasions.

Quelques photos au 50mm…

 

 

Et vous ? vous êtes plutôt quelle focale pour vos portraits ?

Suivez les liens pour retrouver toutes les Actualités, les Tests, les Trucs et Astuces, les Dossiers et les news Sur le WEB ou revenir à l’accueil.

 

 

Vous aimerez aussi...

2 COMMENTS

  1. « en monture Z : sont absents du catalogue les focales 105mm et 135mm » : en monture Z, Nikon a sorti deux 105mm, qui sont pas mal pour du portrait justement…

    • Bonjour Guillaume,
      Concernant l’existence de 105 en moture Z, il y a bien le Nikkor Z MC 105mm F/2.8 effectivement, j’ai hésité à l’intégrer au comparatif. Malgré tout, même si il est souvent détourné de son utilisation macro de base et est très utilisé en portrait notamment studio, ça reste un objectif macro avec les avantages et les inconvénients que cela implique : Super piqué… voir trop piqué selon les goûts mais aussi AF en retrait et surtout une ouverture qui fluctue selon la distance de mise au point. Voila pourquoi il n’est pas dans l’article.
      Concernant un deuxième 105 en monture Z, vous faites erreur, il n’y en a pas. Peut être confondez vous avec le Nikkor AFS 105 F/1.4 ? c’est un objectif fabuleux mais pas en monture Z.

Répondre à Guillaume Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Zybride - l'actu des nikon Z

Abonnez-vous pour être informé des derniers articles